facebook

Téléphonez-nous au 819-771-1884

Pour obtenir plus de renseignements

header-pages

Gynécologie et fertilité

Pelvienne et bilan de basePelvienne - filles/adoshystérosonographieSuivi folliculaireTesticules

Pelvienne et bilan de base

gynecology img-pelvienne femmeSus-pubienne et endo-vaginale (sauf indication contraire)

Indication générales :

  • Examiner l’utérus, les ovaires et la vessie;
  • Déterminer la taille et l’aspect des organes examinés;
  • Détecter la présence de kystes, de polypes, de masses, d’ascites, de résidus post-mictionnels, de déformations, d’épaississements de l’endomètre ou de tout autre indice de pathologie pelvienne, ainsi que déterminer leur taille et emplacement.
  • Évaluer l’endomètre;
  • Visualiser l’activité folliculaire : mesure et décompte des follicules ovariens;
  • Repérer un stérilet.

Comment se déroule l’examen ? 

Le technologue demande à la patiente de s’étendre sur le dos sur une table d’examen et de découvrir le bas de son ventre. Il protège le bas des vêtements avec une serviette, puis il étend un gel chaud sur l’abdomen avant d’y déplacer le transducteur. Cet appareil émet des ondes sonores qui, lorsque réfléchies, permettent de visualiser les structures internes du corps. Au besoin, le technologue effectue une échographie endo-vaginale, c’est-à-dire qu’il place une sonde spéciale dans le vagin, ce qui permet de capter des images plus détaillées du fœtus, de l’utérus et des ovaires. Avant de procéder, la patiente doit vider sa vessie, puis retirer le bas de ses vêtements et adopter une position gynécologique.

Les images produites en échographie sont diffusées en temps réel sur un écran que le technologue surveille tandis qu’il déplace le transducteur. La patiente peut aussi voir les images.

Qu’est-ce qu’on ressent ?

L’échographie ne cause aucune douleur. On peut ressentir un inconfort lorsque le technologue appuie fermement sur certaines régions avec le transducteur pour capter des images, surtout lorsque la vessie est pleine. Cet inconfort est minime et temporaire. Le technologue fait tout son possible pour que l’examen se déroule le plus confortablement possible.

Préparation à l’échographie pelvienne :

La vessie doit être pleine, assez pour éprouver un inconfort. Il faut boire un litre d’eau et l’avoir tout bu une heure avant l’examen. Ensuite, il ne faut pas uriner pour laisser le temps à la vessie de se remplir.

Vous devez absolument avoir la requête du médecin en main lors du rendez-vous.
Sans cette requête, nous ne pouvons pas faire d’échographie.

Durée de l’examen : 40 minutes

Pelvienne pour filles ou adolescentes

Sus-pubienne seulement

Indications générales  :

  • Examiner l’utérus, les ovaires et la vessie.;
  • Déterminer la taille et l’aspect des organes examinés;
  • Détecter la présence de kystes, polypes, masses, ascites, résidus post-mictionnels, déformations, épaississements ou de tout autre indice de pathologie pelvienne, ainsi que déterminer leur taille et emplacement;
  • 
Évaluer l’endomètre.

Comment se déroule l’examen?

L’examen est divisé en deux parties : la première avec la vessie pleine et la deuxième avec la vessie vide. Le technologue demande au patient de s’étendre sur le dos sur une table d’examen et de découvrir le bas de son ventre. Il protège les vêtements avec une serviette et étend un gel chaud sur l’abdomen avant d’y déplacer le transducteur. Cet appareil émet des ondes sonores qui, lorsque réfléchies, permettent de visualiser les structures internes du corps.

Les images produites en échographie sont diffusées en temps réel sur un écran que le technologue surveille tandis qu’il déplace le transducteur. Le patient peut aussi voir les images.

Qu’est-ce qu’on ressent ?

L’échographie ne cause aucune douleur. On peut ressentir un inconfort lorsque le technologue appuie fermement sur certaines régions avec le transducteur pour capter des images, surtout lorsque la vessie est pleine. Cet inconfort est minime et temporaire. Le technologue fait tout son possible pour que l’examen se déroule le plus confortablement possible.

Préparation à l’échographie pelvienne :

La vessie doit être pleine, assez pour éprouver un inconfort. Il faut boire de 500 ml à un litre d’eau et l’avoir tout bu une heure avant l’examen. Ensuite, il ne faut pas uriner pour laisser le temps à la vessie de se remplir.

Vous devez absolument avoir la requête du médecin en main lors du rendez-vous.
Sans cette requête, nous ne pouvons pas faire d’échographie.

Durée de l’examen : 30 minutes

Hystérosonographie

gynecology img-pelvienne femmeendo-vaginale

Se fait pendant ou après les règles, mais avant l’ovulation (généralement entre les jours 5 et 11 du cycle menstruel).

Indications générales :

  • Vérifier la perméabilité des trompes de Fallope;
  • Déceler des anomalies de la cavité utérine;
  • Détecter la présence de polypes endométriaux.

Voir aussi - hystérosonographie et hystérosalpingographie : quelle est la différence?

Comment se déroule l’examen :

C’est le gynécologue qui effectue la hystérosonographie. Avant de procéder, la patiente doit vider sa vessie, puis retirer le bas de ses vêtements et adopter une position gynécologique. Le gynécologue commence par insérer un spéculum dans le vagin, puis nettoie le col de l’utérus pour y introduire un petit tube par lequel il injecte une solution saline dans la cavité utérine. Pendant ce temps, le technologue surveille l’écran pour voir, par échographie endo-vaginale, la solution saline qui se propage dans l’utérus et les trompes de Fallope.

Qu’est-ce qu’on ressent ?

L’échographie ne cause aucune douleur. On peut ressentir un inconfort lorsque le technologue appuie fermement sur certaines régions avec le transducteur pour capter des images, surtout lorsque la vessie est pleine. Cet inconfort est minime et temporaire. Il peut parfois y avoir de la douleur sous forme de crampes plus ou moins intenses, semblables à des crampes prémenstruelles, lors de l’insertion du petit tube et de l’injection de la solution saline dans l’utérus. La douleur ne dure habituellement que quelques minutes. Le technologue et le gynécologue font tout pour que l’examen se déroule le plus confortablement possible. Le liquide s’échappe par le vagin au cours des heures suivant l’examen.

Pré-requis à la hystérosonographie :

Vous devez absolument présenter le résultat négatif d’un test de dépistage de la chlamydia qui aurait été fait au maximum un an auparavant afin d’accéder à la procédure.

Préparation à la hystérosonographie :

Facultatif : Prendre deux comprimés d’ibuprofène (p. ex. Advil) ou d’acétaminophène (p. ex. Tylenol).

Vous devez absolument avoir la requête du médecin en main lors du rendez-vous.
Sans cette requête, nous ne pouvons pas faire d’échographie.

Durée de l’examen : 30 à 40 minutes

Pour prendre un rendez vous pour la hystérosonographie :

Vous devez nous téléphoner le premier jour de votre cycle menstruel.

Suivi folliculaire

Endo-vaginale

Se fait habituellement dans les jours précédants l’ovulation ou le jour même de l’ovulation.

Indications générales :

  • Déterminer le moment précis de l’ovulation;
  • Suivre l’activité folliculaire des ovaires.

Comment se déroule l’examen ? 

Le technologue demande à la patiente de retirer le bas de ses vêtements et d’adopter une position gynécologique sur une table d’examen. Pour cet examen, le technologue utilise une sonde spéciale qu’il place dans le vagin. Cette approche permet de capter des images plus détaillées de l’utérus, des ovaires et des follicules en activité. La sonde est l’appareil qui émet des ondes sonores qui, lorsque réfléchies, permettent de visualiser les structures internes du corps.

Les images produites en échographie sont diffusées en temps réel sur un écran que le technologue surveille tandis qu’il déplace le transducteur. La patiente peut aussi voir les images.

Qu’est-ce qu’on ressent ?

L’échographie ne cause aucune douleur. On peut ressentir un inconfort lors du mouvement de la sonde dans le vagin. Cet inconfort est minime et temporaire. Le technologue fait tout son possible pour que l’examen se déroule le plus confortablement possible.

Préparation à l’échographie pour suivi folliculaire : Aucune

Vous devez absolument avoir la requête du médecin en main lors du rendez-vous.
Sans cette requête, nous ne pouvons pas faire d’échographie.

Durée de l’examen : 30 minutes

Nota: Le rapport des mesures folliculaires observées sera envoyé par télécopieur au médecin avant midi le jour même.

Testicules

gynecology img-testicules

Indications générales :

  • Vérifier la position des testicules;
  • Étudier l’aspect du tissu testiculaires, l’épididyme et la membrane extra testiculaire (scrotum);
  • 
Déceler la présence d’hydrocèles, varicocèles, nodules, kystes, masse suspecte, déformation, tout autre indice de pathologie, leur nature, taille et emplacement.

Comment se déroule l’examen :

Le technologue demande au patient de retirer le bas de ses vêtements et ses sous-vêtements, puis de s’étendre sur le dos sur une table d’examen. Chez l’homme, une serviette roulée est placée sous le scrotum de façon à soutenir les testicules pendant l’examen. Une autre serviette est utilisée pour couvrir le bas du ventre et le pénis. Le technologue étend un gel chaud sur la région à examiner avant d’y déplacer le transducteur, l’appareil qui émet des ondes sonores qui, lorsque réfléchies, permettent de visualiser les structures internes du corps.

Qu’est-ce qu’on ressent ?

L’échographie ne cause aucune douleur. Le technologue fait tout son possible pour que l’examen se déroule le plus confortablement possible.

Préparation à l’échographie des testicules : Aucune.

Vous devez absolument avoir la requête du médecin en main lors du rendez-vous.
Sans cette requête, nous ne pouvons pas faire d’échographie.

Durée de l’examen : 30 minutes